Livres et articles

Copertina del libro "Ti leggo in volto".

Ti leggo in volto

Jasna Legiša (2015). Ti leggo in volto, Armando Editore. Il s’agit d’un manuel en italien qui décrit les techniques d’analyse scientifique des expressions faciales.

Qu’est-ce que nous communiquons quand nous remuons le nez? Pourquoi fronçons-nous le front? Un manuel qui est facile à lire, très agréable pour ceux qui veulent approfondir les connaissances scientifiques sur les expressions faciales liées aux émotions, communes à tous les êtres humains. Une pratique qui remonte à la seconde moitié du XIXe siècle, pleine de différentes théories et méthodes qu’au fil des années ont été développées par un certain nombre d’universitaires et de chercheurs. Le livre est accompagné d’une série de photographies de soutien pour la compréhension des expressions faciales à décoder au cas par cas.  

Jasna Legiša – directeur du laboratoire d’analyse comportementale NeuroComScience – introduit en Italie certaines applications des techniques scientifiques d’analyse non-verbale, y compris leur l’insertion dans le domaine de l’enquête et de la sélection du personnel. On peut  acheter le livre en ligne ou dans toutes les librairies qui détiennent Armando Editore, sur Amazon, et dans notre laboratoire.

Analisi delle espressioni emozionali del volto

Jasna Legiša & Jessica Vascotto (2015). Dans Osvaldo Sponzilli, Semeiotica medica comparata, Nuova Ipsa Editore. Un texte sur la lecture des expressions faciales des émotions de base, inséré dans le manuel de sémiologie médicale comparée pour illustrer la reconnaissance non-verbale de la peur, la joie, la colère, le dégoût, la surprise et la tristesse.

Emotional responses to odors in children with high-functioning autism: autonomic arousal, facial behavior and self report measures

Jasna Legiša, Luc Marlier, Enzo Kermol & Daniel Messinger (2012). Journal of Autism and Developmental Disorders. Une recherche publiée dans la plus importante revue scientifique internationale sur l’autisme. L’objectif de l’étude est de fournir une meilleure compréhension de la communication non-verbale dans l’autisme. Les auteurs ont comparé les réponses physiologiques et comportementales des enfants avec autisme de haut niveau et des enfants sans troubles du développement, en réponse à divers types d’odeurs. Les résultats montrent que les réponses physiologiques (changements de la fréquence cardiaque, la respiration, la conductance de peau) et les réponses du comportement facial coïncident entre les deux groupes. Au contraire, la perception subjective explicitée dans les réponses verbales diffère entre ces groupes.

Differential facial expressions to hedonically contrasted odors in premature newborns

Luc Marlier, Christophe Gaugler, Jasna Leghissa, Thierry Pebayle National Center of Scientific Research, and University of Strasbourg, France. La communication non-verbale chez les nourrissons prématurés entre les 22 et 26 semaines de gestation a été peu étudiée. Jasna Leghissa avec le Centre de recherche nationale de Strasbourg ont mené des expériences analysant les expressions faciales lors de l’exposition à différents types de stimuli olfactifs. Les chercheurs ont relevé que les mêmes contractions faciales de dégoût et de la douleur apparaissent dans le visage d’un enfant et d’un adulte. Ils ont également remarqué la présence de sourires, mais ils semblent apparaître moins systématiquement en réponse aux stimuli.

Variation, indicating that the patterns of facial responses are not stereotyped at this eary age

Luc Marlier, Christophe Gaugler, Jasna Leghissa, Thierry Pebayle National Center of Scientific Research, and University of Strasbourg, France. Autre recherche sur la communication non-verbale chez les prématurés.

Verifica della percezione emotiva di stimoli audiovisivi attraverso il Facial Action Coding System e le misurazioni fisiologiche

Jasna Leghissa & Enzo Kermol (2009). Métis, 16, 1, 135-151.

Cette recherche a pour objectif principal l’analyse des expressions faciales, des réactions physiologiques et de l’évaluation subjective de l’émotion en réponse à des stimuli audiovisuels avec un contenu émotionnel. 11 hommes et 10 femmes âgés entre 22 et 32 ​​ans ont été individuellement témoins à la vision de trois scènes de filmes, confortablement assis dans un fauteuil placé à environ un mètre et demi de l’écran.

Dans la chambre insonorisée, divisée en deux par un séparateur, une caméra vidéo a été placée à côté de l’écran, qui a enregistré la visage du sujet de manière frontale pendant le monitorage de son rythme cardiaque et de sa résistance électrique de la peau, par des électrodes fixées à l’équipement situé derrière le séparateur. L’analyse des expressions faciales, a été calculée selon la méthode du Facial Action Coding System, en tenant compte de toutes les unités d’action (UA), leur durée et leur intensité.

Les résultats de l’expérience ont montré que des Unités d’Action spécifiques apparues sur les visages des sujets, l’allure des réponses physiologiques et des réponses de l’évaluation subjective caractérisent chacune des trois scènes, ce qui laisse supposer l’existence d’émotions partagées au cours de la vision filmique. Des différences significatives entre les hommes et les femmes quant aux mouvements du visage et aux réponses physiologiques se sont vérifiées.

La Perception et l’expression émotionnelle dans les troubles du spectre autistique

Sujet: communication non-verbale dans l’autisme, Jasna Legiša.

Le but de l’étude était de définir la nature de la perception et l’expression émotionnelle en analysant dans deux études différentes les réactions physiologiques, comportementales et verbales en réponse à divers types de stimuli sensoriels. Des stimuli visuels ont été utilisés dans les deux études.

L’analyse montre que les enfants autistes accordent plus d’attention aux images étant accompagnées par du son par rapport aux enfants appartenant au groupe contrôle. Telles différences pourraient être une conséquence des difficultés des personnes atteintes d’autisme à intégrer et élaborer l’information auditive et visuelle. Il a été également remarqué que les expressions émotionnelles du visage des enfants atteints d’autisme peuvent être moins claires en raison d’une moindre fréquence de mouvements musculaires et de leur moindre intensité et durée dans certaines parties du visage. En outre, il y a une fréquence plus élevée de différences individuelles du comportement facial, tels que des spasmes hémyfaciaux et  asymétrie du comportement facial.

Share This